Cabinet Saint-Sernin

Hypnose à Toulouse

SYMPTÔMES ET HYPNOSE

ParNathalie Gilliet

SYMPTÔMES ET HYPNOSE

Le thème de cet article est  » symptômes et hypnose  » . 

Nous allons aborder aujourd’hui de quelque chose qui peut être plutôt embêtant s’il est involontaire, mais aussi très profitable s’il est provoqué il s’agit du déplacement de symptôme !

ALLONS-Y ! 

Définir un symptôme en hypnose ?

Il s’agit de la motivation qui amène une personne à venir en cabinet.

La cigarette, les blocages, le manque de confiance, les compulsions alimentaires, le manque de confiance, les addictions, les crises de paniques, en sont.

Ces aléas de la vie courante, dans la grande majorité des cas sont des symptômes et ont donc, par définition, un lien de causalité !

Le lien de causalité ?

Les symptômes sont illustrées par les parties inconscientes qui envahissent nos pensées ! (Cf.Accompagnement Hypnose  )

Pourquoi?

Il peut y avoir une galaxie de réponses à cette question en fonction des individus.

Il est certifié que ces symptômes ont toujours une vocation et un but ! Et il s’agit la plupart du temps d’un accessoire émotionnel, comme :

  • Ravaler et bien enfermer des émotions : les pompiers avec les addictions et compulsions, entre autres, sont très efficaces pour ça.
  • Éviter de se retrouver dans une situation qui, selon un manager, pourrait créer de nouveaux traumas : parler en public, relations intimes, prise de responsabilités, s’affirmer de manière générale.
  • Éviter de se retrouver dans une situation qui peut rappeler un traumatisme et donc réveiller un exilé existant (impossibilité de se rendre dans un endroit, de revoir une personne, de faire certaines activités, …).
  • Cela peut aussi être un exilé qui s’exprime pour signaler qu’il est là, « appeler à l’aide » (c’est souvent le cas des symptômes physiques psychosomatiques comme les douleurs chroniques, l’eczéma, …).

Et bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive !

Comment ?

Qu’essayer de supprimer un symptôme sans aller prendre soin de la cause comme on peut le voir parfois : 

Soit voué à l’échec (dans le cas d’un inconscient qui sait se protéger).

Soit peut créer ou un amplifier un autre symptôme pour compenser et répondre à l’objectif qu’avait le symptôme supprimé.

Un déplacement de symptôme donc !

Utile?

Et bien en ayant cela en tête, le déplacement de symptôme peut devenir un outil.

Dans le cas de certaines utilités que l’on ne peut pas complètement résoudre avec l’hypnose sans aller voir un thérapeute pour le restant de sa vie.

Par exemple si l’on découvre en explorant avec l’inconscient que l’alcool est un mécanisme qui a été mis en place par une part pour décompresser, gérer les tracas de la vie quotidienne.

L’hypnose ne vous empêchera pas d’en avoir à vie , et bien on peut parfois négocier avec cette part pour trouver un autre comportement moins nocif qui peut répondre à la même utilité.

Ça restera un symptôme, car vous ressentirez parfois le besoin de pratiquer une habitude déjà inscrite dans votre quotidien.

L’accompagnement en cabinet

Pour commencer, que l’on ne va pas faire de la symptomatologie ! Nous parlerons assez peu du grignotage, du stress, en bref, du symptôme qui vous amène … Nous irons directement nous occuper de la cause.

L’inconvénient ? Cela peut nécessiter un peu plus de séances qu’avec d’autres méthodes , mais cela permet, de mon point de vue, un résultat plus stable dans le temps et sans effets secondaires indésirables !

À propos de l’auteur

Nathalie Gilliet editor

Nathalie Gilliet Hypnothérapeute certifiée en hypnose Ericksonienne « Je vous accueille dans mes locaux, du lundi au samedi de 09h à 22h, pour répondre à votre besoin de thérapie par l’hypnose à Toulouse. » Contactez-moi au 06 50 78 95 98, ou bien rejoignez moi sur ma page Facebook. Cabinet Saint-Sernin, 5, rue des trois renards, 31000 Toulouse.